Recours collectif contre Agnico Eagle: 17 M $ pour les investisseurs

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 23 février 2016

Le recours collectif avait été intenté après que des investisseurs eurent allégué qu’Agnico Eagle avait omis de divulguer des informations capitales sur les risques relatifs à l’exploitation de la mine Goldex à Val-d’Or, qui devait composer avec un problème d’infiltration d’eau constante.

©Photo gracieuseté - Agnico Eagle

Les investisseurs qui avaient intenté un recours collectif contre Agnico Eagle en 2012 sur la base d’informations erronées concernant l’état de la mine Goldex à Val-d’Or se partageront 17 M $.

Le 20 février, la société minière et la firme Siskinds LLP ainsi que sa filiale québécoise Siskinds Desmeules Avocats ont conclu un règlement pour mettre fin à ce litige. Dans un communiqué laconique, les avocats ont précisé que ce règlement était un compromis à l’égard des réclamations, qui étaient par ailleurs contestées par Agnico Eagle, et qu’il ne constitue pas un aveu de responsabilité ou de faute de la part de la société minière.

Informations erronées

La poursuite avait été intentée après que des investisseurs eurent reproché à Agnico Eagle d’avoir divulgué des documents d’information qui omettaient de divulguer les risques spécifiques qui se rapportaient à une infiltration d’eau constante à Goldex. Ceux-ci avaient donc investi sans savoir que ce problème risquait de compromettre les opérations à la mine de Val-d’Or. D’ailleurs, en octobre 2011, les opérations avaient été suspendues pour ne reprendre qu’en septembre 2013.

La poursuite allègue également que les déclarations d’Agnico Eagle, qualifiées de fausses, ont fait en sorte que le cours des valeurs mobilières de la société minière a été artificiellement gonflé et que les membres du recours collectif ont subi un dommage lorsque la vérité a été révélée au public investisseur.

Du 26 mars 2010 au 18 octobre 2011

Le recours collectif concerne toutes les personnes qui ont acquis des valeurs mobilières d’Agnico Eagle entre le 26 mars 2010 et le 18 octobre 2011. Pour avoir droit à une indemnité, il faut soumettre un formulaire de réclamation d’ici au plus tard le 20 mai 2016 à RicePoint Administration, qui a été nommée par les tribunaux à titre d’administrateur dans le cadre du règlement.

Les détails sur la manière dont les membres du recours collectif peuvent exercer leurs droits et la version intégrale de l’avis peuvent être obtenus en ligne, au www.siskinds.com/fr/mines-agnico-eagle-limit-e, ou par téléphone, au 1-800-461-6166 #2380.

En manchette

Accident de travail mortel à Cadillac

Un accident de travail a coûté la vie à un travailleur de Val-d'Or, le 25 mai en après-midi dans le secteur de Cadillac. Éric Lafontaine, 37 ans, aurait été heurté par une pièce d'équipement de machinerie lourde.

Audiences du BAPE à Malartic: des citoyens mécontents du calendrier

Plusieurs groupes de citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue préoccupés par le dossier de l’extension de la fosse de la mine Canadian Malartic et de la déviation de la route 117 s’interrogent sur la pertinence de tenir des audiences publiques du BAPE en pleine période estivale.

Recours collectif contre Agnico Eagle: 17 M $ pour les investisseurs

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 23 février 2016

Le recours collectif avait été intenté après que des investisseurs eurent allégué qu’Agnico Eagle avait omis de divulguer des informations capitales sur les risques relatifs à l’exploitation de la mine Goldex à Val-d’Or, qui devait composer avec un problème d’infiltration d’eau constante.

©Photo gracieuseté - Agnico Eagle


Les investisseurs qui avaient intenté un recours collectif contre Agnico Eagle en 2012 sur la base d’informations erronées concernant l’état de la mine Goldex à Val-d’Or se partageront 17 M $.

Le 20 février, la société minière et la firme Siskinds LLP ainsi que sa filiale québécoise Siskinds Desmeules Avocats ont conclu un règlement pour mettre fin à ce litige. Dans un communiqué laconique, les avocats ont précisé que ce règlement était un compromis à l’égard des réclamations, qui étaient par ailleurs contestées par Agnico Eagle, et qu’il ne constitue pas un aveu de responsabilité ou de faute de la part de la société minière.

Informations erronées

La poursuite avait été intentée après que des investisseurs eurent reproché à Agnico Eagle d’avoir divulgué des documents d’information qui omettaient de divulguer les risques spécifiques qui se rapportaient à une infiltration d’eau constante à Goldex. Ceux-ci avaient donc investi sans savoir que ce problème risquait de compromettre les opérations à la mine de Val-d’Or. D’ailleurs, en octobre 2011, les opérations avaient été suspendues pour ne reprendre qu’en septembre 2013.

La poursuite allègue également que les déclarations d’Agnico Eagle, qualifiées de fausses, ont fait en sorte que le cours des valeurs mobilières de la société minière a été artificiellement gonflé et que les membres du recours collectif ont subi un dommage lorsque la vérité a été révélée au public investisseur.

Du 26 mars 2010 au 18 octobre 2011

Le recours collectif concerne toutes les personnes qui ont acquis des valeurs mobilières d’Agnico Eagle entre le 26 mars 2010 et le 18 octobre 2011. Pour avoir droit à une indemnité, il faut soumettre un formulaire de réclamation d’ici au plus tard le 20 mai 2016 à RicePoint Administration, qui a été nommée par les tribunaux à titre d’administrateur dans le cadre du règlement.

Les détails sur la manière dont les membres du recours collectif peuvent exercer leurs droits et la version intégrale de l’avis peuvent être obtenus en ligne, au www.siskinds.com/fr/mines-agnico-eagle-limit-e, ou par téléphone, au 1-800-461-6166 #2380.