Richmont vise sept ans pour la mine Island Gold

La durée de vie de Beaufor pourrait à nouveau être prolongée

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 11 février 2016

Mines Richmont prévoit être en mesure d’accroître de 22 % la production d’or à la mine Island Gold par rapport à 2015, laquelle avait déjà été considérée comme une année record par la société minière de Rouyn-Noranda.

©Photo gracieuseté - Mines Richmont

L’année 2016 verra Mines Richmont consacrer la majeure partie de ses efforts dans le développement de son nouveau navire amiral, la mine Island Gold de Dubreuilville, en Ontario. La mine Beaufor, à Val-Senneville, ne demeurera toutefois pas en reste.

La société minière de Rouyn-Noranda s’attend à pouvoir produire de 62 000 à 67 000 onces d’or à Island Gold et de 25 000 à 30 000 onces d’Or à Beaufor d’ici la fin de l’année. Les coûts de production totaux demeureront pour leur part relativement élevés, avec des prévisions oscillant entre 935 $ et 1015 $ US l’once. Au 10 février, l’once d’or valait 1196,80 $ US, avec une tendance à la croissance.

Hausse prévue de 22 % à Island Gold

Pour 2016, Richmont devrait investir 44,5 M $ US à Island Gold, dont 31,8 M $ US pour son développement souterrain. À la fin de l’année, la rampe principale devrait ainsi avoir été prolongée jusqu’à 860 mètres sous la surface, tandis que la rampe secondaire du côté est devrait plonger à 655 mètres de profondeur.

La production d’or devrait quant à elle connaître un bond de 22 % par rapport à 2015. Cette hausse devrait permettre à Richmont de compenser la fermeture de la mine Monique, à Louvicourt. À l’heure actuelle, la durée de vie prévue d’Island Gold est de sept ans. Une somme de 5,4 M $ US sera consacrée à des travaux d’exploration destinés à convertir d’autres ressources en nouvelles réserves minérales.

Ajouter des années à Beaufor

Du côté de Beaufor, les investissements seront plus modestes, avec des prévisions de 5 M $ pour 2016. L’argent servira essentiellement à maintenir la production de la mine, dont le développement de la zone Q a permis à Richmont de confirmer l’ajout de deux années à sa durée de vie, et à assurer le fonctionnement de l’usine Camflo.

De ce montant, 1,3 M $ sera consacré à une campagne de 24 500 mètres de forage pour accroître la taille de la zone Q et examiner la portion supérieure de la mine afin d’y découvrir de nouvelles ressources et, espère-t-on, prolonger encore plus la durée de vie des opérations.

En manchette

Red Deer, la blessure profonde des Foreurs

À Val-d’Or, les Rebels de Red Deer resteront à jamais associés au mot vol. Les appels douteux d’un arbitre de l’Ouest leur avaient possiblement coûté la Coupe Memorial en 2001.

Franz le barbier à TV5

Une équipe de TV5 sera dépêchée, en juin, à Rouyn-Noranda, pour réaliser une émission sur Franz autentish barbier, qui sera diffusée dans le cadre de la série «Gens du pays».

Richmont vise sept ans pour la mine Island Gold

La durée de vie de Beaufor pourrait à nouveau être prolongée

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 11 février 2016

Mines Richmont prévoit être en mesure d’accroître de 22 % la production d’or à la mine Island Gold par rapport à 2015, laquelle avait déjà été considérée comme une année record par la société minière de Rouyn-Noranda.

©Photo gracieuseté - Mines Richmont


L’année 2016 verra Mines Richmont consacrer la majeure partie de ses efforts dans le développement de son nouveau navire amiral, la mine Island Gold de Dubreuilville, en Ontario. La mine Beaufor, à Val-Senneville, ne demeurera toutefois pas en reste.

La société minière de Rouyn-Noranda s’attend à pouvoir produire de 62 000 à 67 000 onces d’or à Island Gold et de 25 000 à 30 000 onces d’Or à Beaufor d’ici la fin de l’année. Les coûts de production totaux demeureront pour leur part relativement élevés, avec des prévisions oscillant entre 935 $ et 1015 $ US l’once. Au 10 février, l’once d’or valait 1196,80 $ US, avec une tendance à la croissance.

Hausse prévue de 22 % à Island Gold

Pour 2016, Richmont devrait investir 44,5 M $ US à Island Gold, dont 31,8 M $ US pour son développement souterrain. À la fin de l’année, la rampe principale devrait ainsi avoir été prolongée jusqu’à 860 mètres sous la surface, tandis que la rampe secondaire du côté est devrait plonger à 655 mètres de profondeur.

La production d’or devrait quant à elle connaître un bond de 22 % par rapport à 2015. Cette hausse devrait permettre à Richmont de compenser la fermeture de la mine Monique, à Louvicourt. À l’heure actuelle, la durée de vie prévue d’Island Gold est de sept ans. Une somme de 5,4 M $ US sera consacrée à des travaux d’exploration destinés à convertir d’autres ressources en nouvelles réserves minérales.

Ajouter des années à Beaufor

Du côté de Beaufor, les investissements seront plus modestes, avec des prévisions de 5 M $ pour 2016. L’argent servira essentiellement à maintenir la production de la mine, dont le développement de la zone Q a permis à Richmont de confirmer l’ajout de deux années à sa durée de vie, et à assurer le fonctionnement de l’usine Camflo.

De ce montant, 1,3 M $ sera consacré à une campagne de 24 500 mètres de forage pour accroître la taille de la zone Q et examiner la portion supérieure de la mine afin d’y découvrir de nouvelles ressources et, espère-t-on, prolonger encore plus la durée de vie des opérations.