80 M $ d’investissements en 2016 à la mine Westwood

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 22 janvier 2016

Plusieurs travaux de réhabilitation et de développement de nouveaux secteurs d’exploitation figurent au calendrier de la mine Westwood en 2016.

©Photo TC Media - Archives/Patrick Rodrigue

La mine Westwood devrait opérer encore une autre année à une cadence plus réduite pour ensuite retrouver progressivement la pleine capacité de production au cours des quatre années suivantes.

Dans le rapport préliminaire de ses résultats pour 2015, Iamgold a fait savoir qu’avec environ 60 000 onces d’or, Westwood avait terminé son année en conformité aux prévisions révisées à la suite des événements sismiques survenus dans la première moitié de 2015.

À présent que Westwood dispose d’un plan de développement et d’accroissement qualifié de «clair pour l’avenir» par la société minière, Iamgold anticipe une production pour 2016 qui, si elle devrait être similaire à l’année précédente, donnera le coup d’envoi pour la relance de la mine de Preissac.

Les efforts porteront sur le développement souterrain, en particulier pour accroître le nombre de secteurs d’exploitation et pour poursuivre les travaux de réhabilitation liés aux événements sismiques survenus en janvier et en mai 2015. «Par conséquent, tout au long de 2016, l’usine fonctionnera selon un horaire réduit en raison de la faible extraction et elle augmentera graduellement à sa pleine capacité au cours des quatre prochaines années», a fait savoir Iamgold.

La plus prometteuse

La société minière a d’ailleurs récemment réitéré sa confiance envers la mine de Preissac, faisant valoir qu’il s’agissait de son actif qui présentait le meilleur potentiel de croissance et la plus longue durée de vie. En 2016, elle prévoit y investir environ 80 M $ en immobilisations, dont 65 M $ en travaux de développement et d’expansion.

Une somme de 15 M $ a également été réservée pour les investissements de maintien, parmi lesquels 8 M $ seront consacrés au développement capitalisé, 4 M $ à l’équipement souterrain et 3 M $ au forage de développement.

80 M $ d’investissements en 2016 à la mine Westwood

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 22 janvier 2016

Plusieurs travaux de réhabilitation et de développement de nouveaux secteurs d’exploitation figurent au calendrier de la mine Westwood en 2016.

©Photo TC Media - Archives/Patrick Rodrigue


La mine Westwood devrait opérer encore une autre année à une cadence plus réduite pour ensuite retrouver progressivement la pleine capacité de production au cours des quatre années suivantes.

Dans le rapport préliminaire de ses résultats pour 2015, Iamgold a fait savoir qu’avec environ 60 000 onces d’or, Westwood avait terminé son année en conformité aux prévisions révisées à la suite des événements sismiques survenus dans la première moitié de 2015.

À présent que Westwood dispose d’un plan de développement et d’accroissement qualifié de «clair pour l’avenir» par la société minière, Iamgold anticipe une production pour 2016 qui, si elle devrait être similaire à l’année précédente, donnera le coup d’envoi pour la relance de la mine de Preissac.

Les efforts porteront sur le développement souterrain, en particulier pour accroître le nombre de secteurs d’exploitation et pour poursuivre les travaux de réhabilitation liés aux événements sismiques survenus en janvier et en mai 2015. «Par conséquent, tout au long de 2016, l’usine fonctionnera selon un horaire réduit en raison de la faible extraction et elle augmentera graduellement à sa pleine capacité au cours des quatre prochaines années», a fait savoir Iamgold.

La plus prometteuse

La société minière a d’ailleurs récemment réitéré sa confiance envers la mine de Preissac, faisant valoir qu’il s’agissait de son actif qui présentait le meilleur potentiel de croissance et la plus longue durée de vie. En 2016, elle prévoit y investir environ 80 M $ en immobilisations, dont 65 M $ en travaux de développement et d’expansion.

Une somme de 15 M $ a également été réservée pour les investissements de maintien, parmi lesquels 8 M $ seront consacrés au développement capitalisé, 4 M $ à l’équipement souterrain et 3 M $ au forage de développement.