Près de 1350 inscriptions à la Ruée vers l’or d’Integra Gold

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 13 janvier 2016

Le concours, au terme duquel des bourses totalisant 1 M $ seront remises aux vainqueurs, doit permettre à Integra Gold de localiser le prochain gisement aurifère majeur à proximité de sa mine Sigma-Lamaque, à Val-d’Or.

©Photo gracieuseté - Integra Gold

Le Défi de la Ruée vers l’or lancé par Integra Gold pour l’aider à découvrir le prochain gisement d’or majeur du camp minier de Val-d’Or a remporté un succès inespéré.

Pas moins de 1342 participants provenant de 83 pays différents se sont inscrits à ce concours initié en juin 2015 par la société vancouveroise. Ceux-ci ont été regroupés en 95 équipes, lesquelles ont soumis plus d’une centaine de propositions à partir des quelque six téraoctets de données historiques d’exploitation et d’exploration rendues publiques par Integra Gold en septembre.

Les propositions sont présentement en cours d’analyse. Les 20 plus prometteuses seront soumises à un groupe d’expert qui aura la tâche de déterminer, d’ici le 15 février, quelles sont les cinq meilleures. Les candidats retenus seront invités le 6 mars à Toronto, dans le cadre du congrès annuel de l’Association canadienne des prospecteurs et des entrepreneurs (PDAC).

Dans une finale s’inspirant de l’émission Dans l’œil du dragon, ils devront alors affronter un groupe composés de cinq experts du monde minier, parmi lesquels Sean Roosen, directeur général et président du conseil d’administration de Redevances aurifères Osisko, et Rob McEwen, fondateur de Goldcorp et actuel PDG de McEwen Mining.

Plusieurs bénéfices pour Val-d’Or

Outre les retombées directes pour Integra Gold, qui pourra concentrer ses efforts d’exploration vers les secteurs les plus prometteurs de ses propriétés, la région de Val-d’Or retirera plusieurs bénéfices de cet événement.

Ainsi, la société a convenu que tous les profits de cette soirée seront versés à des organismes sociaux de la région de Val-d’Or. «Le Défi de la Ruée vers l’or est aussi une excellente occasion d’attirer l’attention sur Val-d’Or comme juridiction minière de choix et pour démontrer le potentiel qu’offre l’Abitibi pour l’exploration minière», a fait valoir le PDG de Forage Orbit Garant, Éric Alexandre, dont l’entreprise a accepté de commanditer une bonne partie du prix de 1 M $ qui sera remis aux gagnants.

Remonter le temps pour voir le futur

S’inspirant de l’expérience réalisée par Goldcorp au début des années 2000, Integra Gold a mis à la disposition du public une quantité incroyable de données historiques d’exploration et d’exploitation compilées par les anciens propriétaires de la mine Sigma-Lamaque. Ces informations, qui remontent jusqu’à 1934, sont tirées de plus de 30 000 anciens trous de forage, plus de 50 000 analyses de la teneur en or et de centaines de kilomètres de galeries. Les prospecteurs en ligne étaient ensuite invités à produire un plan sur lequel ils devaient indiquer les emplacements les plus susceptibles d’offrir à Integra Gold les meilleures chances de découvrir un gisement aurifère d’importance.

En manchette

Tourisme: la région accentue son virage numérique

Avec le printemps qui prend enfin des allures estivales, Tourisme Abitibi-Témiscamingue a lancé sa campagne promotionnelle pour l'été 2016, le 24 mai, au Refuge Pageau d'Amos. Celle-ci accentue le virage numérique de la région.

Près de 1350 inscriptions à la Ruée vers l’or d’Integra Gold

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 13 janvier 2016

Le concours, au terme duquel des bourses totalisant 1 M $ seront remises aux vainqueurs, doit permettre à Integra Gold de localiser le prochain gisement aurifère majeur à proximité de sa mine Sigma-Lamaque, à Val-d’Or.

©Photo gracieuseté - Integra Gold


Le Défi de la Ruée vers l’or lancé par Integra Gold pour l’aider à découvrir le prochain gisement d’or majeur du camp minier de Val-d’Or a remporté un succès inespéré.

Pas moins de 1342 participants provenant de 83 pays différents se sont inscrits à ce concours initié en juin 2015 par la société vancouveroise. Ceux-ci ont été regroupés en 95 équipes, lesquelles ont soumis plus d’une centaine de propositions à partir des quelque six téraoctets de données historiques d’exploitation et d’exploration rendues publiques par Integra Gold en septembre.

Les propositions sont présentement en cours d’analyse. Les 20 plus prometteuses seront soumises à un groupe d’expert qui aura la tâche de déterminer, d’ici le 15 février, quelles sont les cinq meilleures. Les candidats retenus seront invités le 6 mars à Toronto, dans le cadre du congrès annuel de l’Association canadienne des prospecteurs et des entrepreneurs (PDAC).

Dans une finale s’inspirant de l’émission Dans l’œil du dragon, ils devront alors affronter un groupe composés de cinq experts du monde minier, parmi lesquels Sean Roosen, directeur général et président du conseil d’administration de Redevances aurifères Osisko, et Rob McEwen, fondateur de Goldcorp et actuel PDG de McEwen Mining.

Plusieurs bénéfices pour Val-d’Or

Outre les retombées directes pour Integra Gold, qui pourra concentrer ses efforts d’exploration vers les secteurs les plus prometteurs de ses propriétés, la région de Val-d’Or retirera plusieurs bénéfices de cet événement.

Ainsi, la société a convenu que tous les profits de cette soirée seront versés à des organismes sociaux de la région de Val-d’Or. «Le Défi de la Ruée vers l’or est aussi une excellente occasion d’attirer l’attention sur Val-d’Or comme juridiction minière de choix et pour démontrer le potentiel qu’offre l’Abitibi pour l’exploration minière», a fait valoir le PDG de Forage Orbit Garant, Éric Alexandre, dont l’entreprise a accepté de commanditer une bonne partie du prix de 1 M $ qui sera remis aux gagnants.

Remonter le temps pour voir le futur

S’inspirant de l’expérience réalisée par Goldcorp au début des années 2000, Integra Gold a mis à la disposition du public une quantité incroyable de données historiques d’exploration et d’exploitation compilées par les anciens propriétaires de la mine Sigma-Lamaque. Ces informations, qui remontent jusqu’à 1934, sont tirées de plus de 30 000 anciens trous de forage, plus de 50 000 analyses de la teneur en or et de centaines de kilomètres de galeries. Les prospecteurs en ligne étaient ensuite invités à produire un plan sur lequel ils devaient indiquer les emplacements les plus susceptibles d’offrir à Integra Gold les meilleures chances de découvrir un gisement aurifère d’importance.