L’expertise minière de l’UQAT rayonne au Mexique et en Colombie

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 16 octobre 2015

La professeure Carmen Mihaela Neculita, en compagnie du premier ministre Philippe Couillard et de Jacques Daoust, ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations.

©Photo gracieuseté - Gouvernement du Québec

L’expertise de l’UQAT en environnement et en gestion des rejets miniers a fait bonne figure hors des frontières du Québec, alors qu’une de ses professeures a été désignée pour représenter l’université régionale dans une mission en Amérique latine.

Du 11 au 17 octobre, Carmen Mihaela Neculita, professeure rattachée à l’Institut de recherche en mines et environnement (IRME) UQAT-Polytechnique, a pris part à une importante mission économique, politique et institutionnelle organisée par le gouvernement du Québec au Mexique et en Colombie.

«Cette mission est une belle opportunité pour l’IRME en matière de transfert de connaissances et de technologies sur le territoire sud-américain, a fait valoir Denis Bois, directeur administratif de l’organisme à l’UQAT. C’est aussi l’occasion de tisser des liens avec d’autres acteurs du domaine, et ce, autant du secteur universitaire que du privé et de différentes agences gouvernementales.»

L’UQAT a d’ailleurs déjà tissé des liens avec l’Université pontificale Javeriana de Bogotá, en Colombie. «D’un côté, nos collaborateurs profiteront du savoir-faire et de l’expertise que nous avons développés au cours des années. De l’autre, nos chercheurs pourront se familiariser avec des rejets miniers différents et de nouveaux contextes environnementaux», a renchéri Bruno Bussière, directeur scientifique de l’IRME.

En manchette

Objectif battu pour l'Abitibi aux Jeux du Québec

En obtenant la deuxième médaille d'or de la délégation régionale aux 51e Jeux du Québec, dimanche, l'Amossoise Laurie Massé a également permis à la région d'atteindre son objectif de 12 podiums à Montréal. Un but qui a vite été battu dans la journée, puisqu'à une journée de la fin, l'Abitibi-Témiscamingue a déjà cumulé 15 médailles.

L’expertise minière de l’UQAT rayonne au Mexique et en Colombie

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 16 octobre 2015

La professeure Carmen Mihaela Neculita, en compagnie du premier ministre Philippe Couillard et de Jacques Daoust, ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations.

©Photo gracieuseté - Gouvernement du Québec


L’expertise de l’UQAT en environnement et en gestion des rejets miniers a fait bonne figure hors des frontières du Québec, alors qu’une de ses professeures a été désignée pour représenter l’université régionale dans une mission en Amérique latine.

Du 11 au 17 octobre, Carmen Mihaela Neculita, professeure rattachée à l’Institut de recherche en mines et environnement (IRME) UQAT-Polytechnique, a pris part à une importante mission économique, politique et institutionnelle organisée par le gouvernement du Québec au Mexique et en Colombie.

«Cette mission est une belle opportunité pour l’IRME en matière de transfert de connaissances et de technologies sur le territoire sud-américain, a fait valoir Denis Bois, directeur administratif de l’organisme à l’UQAT. C’est aussi l’occasion de tisser des liens avec d’autres acteurs du domaine, et ce, autant du secteur universitaire que du privé et de différentes agences gouvernementales.»

L’UQAT a d’ailleurs déjà tissé des liens avec l’Université pontificale Javeriana de Bogotá, en Colombie. «D’un côté, nos collaborateurs profiteront du savoir-faire et de l’expertise que nous avons développés au cours des années. De l’autre, nos chercheurs pourront se familiariser avec des rejets miniers différents et de nouveaux contextes environnementaux», a renchéri Bruno Bussière, directeur scientifique de l’IRME.