Sections

Deux candidates au siège 2 du conseil de La Sarre


Publié le 7 octobre 2017

Renée Thiboutot (gauche) espère obtenir un deuxième mandat alors que Mélanie Ouellet aimerait être élue pour la première fois.

©Photos gracieuseté – Facebook/René Thiboutot et Mélanie Ouellet

Au cours des prochaines semaines, nous vous présenterons les candidats aux postes de conseiller municipal pour la Ville de La Sarre. Pour cette première édition, voyez les visions de René Thiboutot et de Mélanie Ouellet.

Renée Thiboutot

Renée Thiboutot termine présentement son premier mandat à titre de conseillère municipale. Elle espère maintenant continuer son travail pour les quatre prochaines années. Voici ce qu’elle avait à nous dire lorsqu’on lui a demandé sa vision de La Sarre pour les quatre prochaines années.

«L’automne dernier, la Ville avait fait un sondage auprès d’une centaine de Lasarrois, a-t-elle rappelé. Je faisais partie de l’équipe qui faisait les sondages, je vous dirais que ma vision découle de là.»

Elle explique que l’enquête a prouvé qu’il faut écouter les citoyens afin de comprendre leurs attentes et leurs besoins. «C’est une des parties les plus importantes de notre travail, sinon la plus importante», a affirmé Mme Thiboutot.

Un des points qu’elle a retenu de l’enquête, c’est que les Lasarrois désirent avant tout avoir une ville en santé. «Une ville en santé, ça passe par de saines habitudes de vie, mais également par un centre multisport, une piste cyclable repensée et plus sécuritaire ainsi qu’une offre étendue de loisirs qui s’adresse autant aux jeunes qu’aux moins jeunes», a-t-elle indiqué.

Le développement économique lui tient également à cœur. «Il faut stimuler et favoriser l’économie par la mise en place d’incitatifs et en encourageant des projets innovateurs, ce n’est pas parce qu’on est loin qu’on ne peut pas le faire», a lancé la candidate.

Elle explique que la Ville pourrait travailler davantage avec des partenaires comme la Commission scolaire du Lac-Abitibi, le Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, la Chambre de commerce et autres.

«J’aimerais également avoir plus d’espaces verts, d’arbres et de fleurs, a annoncé Mme Thiboutot. Je pense qu’un parc de naissance pourrait être une bonne idée.» Pour chaque naissance à l’hôpital de La Sarre, elle suggère de planter un arbre dans un parc de la Ville.

«Toutes ces idées coûtent de l’argent, avant tout, il faut s’assurer que la Ville gère bien son budget, car il ne faut pas surtaxer les citoyens», a-t-elle ajouté.

Avant tout, elle souhaite surtout aux Lasarrois qu’ils élisent un conseil qui sera harmonieux et qui pourra travailler ensemble.

Mélanie Ouellet

Mélanie Ouellet tente sa chance en politique pour la première fois. Elle s’occupe présentement de la Maison de jeunes de La Sarre, mais porte plusieurs autres chapeaux dans la communauté, comme celui d’organisatrice du Festival des langues sales. Nous lui avons demandé pourquoi elle se lançait en politique et de nous parler de sa vision de La Sarre pour les quatre prochaines années.

«La politique m’intéresse depuis toujours, depuis une vingtaine d’années je m’implique dans de nombreux conseils d’administration», a expliqué la candidate.

Elle espère également apporter un vent de jeunesse au conseil. «Je pense que ça serait un atout pour la Ville d’avoir la vision plus jeune, mais également celle d’une femme, a-t-elle ajouté. Je pense qu’il serait important d’avoir un conseil composé d’hommes et de femmes, jeunes et moins jeunes.»

Quant à sa vision, elle veut utiliser ses forces qui touchent surtout la vie communautaire. «Mes forces, ce sont les aspects qui touchent la communauté, la vie sociale, la culture et les loisirs, a indiqué Mme Ouellet. Je remarque que depuis plusieurs années, notre milieu devient de plus en plus dynamique, on cherche des moyens d’attirer les gens et les entreprises, j’aimerais pouvoir aider à continuer dans cette voie.»

Même si elle s’y connaît moins au niveau de l’économie, elle comprend l’importance du développement pour une ville éloignée comme La Sarre.

«Je veux apprendre tout ce que je peux sur les autres dossiers afin d’aider à continuer de développer notre ville», a-t-elle affirmé.

Les gens du district centre verront bientôt la candidate cogner à leur porte, elle compte faire du porte-à-porte pour se faire connaître et présenter ses idées à ses concitoyens.

Elle compte également utiliser les réseaux sociaux pour partager sa vision et ses idées.