Sections

Les candidats à la mairie sommés de penser à l’environnement


Publié le 11 octobre 2017

Est-ce que vos candidats à la mairie parlent d’environnement?

©Photo: TC Media - Archives

Cinq organismes de la région ayant un parti pris dans la cause environnementale se sont alliés pour demander aux candidats aux élections municipales de prendre quelques minutes pour songer à l’environnement.

Alors que les élections du 5 novembre approchent à grands pas, l’Organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie, l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue, la Société de l’eau souterraine Abitibi-Témiscamingue, le Groupe ÉCOcitoyen et le Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT) se sont associés pour développer un sondage destiné aux candidats à la mairie des municipalités d’Abitibi-Témiscamingue.

«Cette initiative permet non seulement de rappeler aux candidats les responsabilités environnementales d’un élu municipal, mais leur permet également de se démarquer en mettant de l’avant les solutions qu’ils proposent», a souligné la présidente du CREAT, Jacinthe Chateauvert, dans un communiqué. Nous espérons un fort taux de participation et comptons sur l’appui des citoyens pour solliciter les candidats à cet effet.»

Le questionnaire porte sur sept enjeux qui affectent autant les élus que les citoyens. Il demande aux candidats d’indiquer leur position et les pistes de solutions qu’ils proposent sur ces enjeux.

On y parle de mobilité durable, soit ce qui touche le transport collectif et les modes de déplacement. La problématique de l’eau est également soulevée. Malgré l’abondance d’eau potable au Québec, l’abus de cette ressource est une problématique importante. Les activités récréatives posent également des problèmes à nos cours d’eau. Les municipalités jouent un rôle important dans la gestion de cette ressource.

Les milieux naturels jouent un rôle important dans notre vie et l’Abitibi-Témiscamingue accuse beaucoup de retard au niveau de la protection du territoire par rapport au reste de la province.

Le sondage parle également d’aménagement du territoire et d’urbanisme, de gestion des matières résiduelles, des changements climatiques et du développement durable.

Le sondage permet donc aux élus de donner leur avis à ces organismes, mais peut également les aider à construire leur plateforme électorale.