Sections

100 ans d’histoire à quelques pas de chez vous


Publié le 2 juin 2017

Outre l’imposante collection d’archives dont dispose le centre de Rouyn-Noranda, Sébastien Tessier a rappelé l’existence du moteur de recherche Pistard (http://pistard.banq.qc.ca), qui permet en quelques clics de consulter une quantité considérable de documents numérisés.

©TC Media - Patrick Rodrigue

Pourquoi votre ancêtre a-t-il émigré en Abitibi-Témiscamingue? À quoi ressemblait la maison de votre arrière-grand-mère? Qui était maire de votre ville en 1940? Pas besoin d’être sorcier pour obtenir les réponses : il suffit de se rendre au centre régional de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Le vendredi 9 juin, la population est invitée à prendre part aux activités organisées à Rouyn-Noranda, Amos et Ville-Marie dans le cadre de la Journée internationale des archives. À Rouyn-Noranda, un 5 à 7 mettant en lumière le patrimoine de la ville permettra aussi de démystifier le rôle de BAnQ.

Des archives considérables                

«Beaucoup de gens l’ignorent, mais nos locaux sont ouverts au public, a mentionné Sébastien Tessier, archiviste-coordonnateur de BAnQ à Rouyn-Noranda. Ceux qui viennent le font principalement pour la généalogie, mais on offre bien plus de services que ça.»

Ainsi, BAnQ est chargée d’acquérir, de traiter et de conserver toutes les archives relatives à l’histoire du Québec ainsi que d’en favoriser l’accessibilité au plus grand nombre. «Au bureau de Rouyn-Noranda, nous approchons le million de photos. Quant aux boîtes de documents, mises côte à côte, elles mesurent plus d’un kilomètre», a illustré M. Tessier.

Une histoire bien vivante

Les archives les plus populaires sont sans contredit les photos. «Peu de villes peuvent se vanter, comme Rouyn-Noranda, d’avoir leur histoire complète en images. C’est sûr que le fait de ne pas avoir encore 100 ans aide, mais cela comporte aussi l’avantage que plusieurs personnes qui ont vécu ces débuts au premier plan sont encore là pour en témoigner», a fait valoir l’archiviste-coordonnateur.

Ce jeune passé présente un autre avantage de taille pour la conservation: règle générale, les documents historiques, qu’ils soient des photos, des procès, des rapports de coroner, des demandes d’immigration, d’anciens journaux et autres, sont encore en très bon état. «Pour s’assurer qu’ils le demeurent, nous les conservons dans un entrepôt où la température et l’humidité sont contrôlées», a précisé Sébastien Tessier.

Conférences, bières et bouchées

Lors du 5 à 7 organisé au centre de BAnQ à Rouyn-Noranda, au 27 de la rue du Terminus Ouest, le public pourra assister à trois conférences. Celles-ci porteront sur la nature des Archives nationales, sur les immigrants de Rouyn-Noranda ainsi que sur les métis et les coureurs des bois. Celles-ci seront entrecoupées d’un service de bouchées et d’une dégustation de bières de microbrasseries offertes par le Pub Chez Gibb.