Sections

Syndrome de Raynaud, IAMGOLD conteste


Publié le 19 avril 2017

Une main affectée par le syndrome de Raynaud.

©Photo Jmesy

Dans un courriel laconique, Mine Westwood d’IAMGOLD explique qu’elle a déposé une demande de révision quant à la décision du Tribunal administratif du travail reconnaissant que le syndrome de Raynaud dont souffraient deux travailleurs était causé par leur emploi.

Le courriel, signé par Isabelle Labrie, directrice des ressources humaines, se résumait en cinq points que voici :

  • En regard de la décision rendue dans les dossiers de Aumond et Boucher, une « Requête en révision » de cette décision a été demandée;
  • Les dossiers de maladies de Raynaud étant devant les Tribunaux, il n’y a pas lieu de les commenter pour le moment;
  • La situation des maladies de Raynaud nous préoccupe, c’est pourquoi nous en faisons une gestion rigoureuse et assidue;
  • La gestion des maladies de Raynaud est présente depuis plusieurs années, l’information médicale étant limitée, ceci en complexifie la gestion;
  •  La santé et la sécurité des employés chez IAMGOLD est une valeur fondamentale.