Rassemblement contre la violence sexuelle

Anne Blondin anne.blondin@tc.tc
Publié le 11 septembre 2016

Le Point d’appui, Centre d’aide et de prévention des agressions à caractère sexuel va souligner la 35e Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes en organisant un rassemblement le 16 septembre sur l’heure du dîner à la Place de la Citoyenneté et de la Coopération.

©depositphotos.com / Karel Miragaya

L’organisme Le Point d’appui organise un rassemblement à la Place de la Citoyenneté et de la Coopération le 16 septembre.

C’est pour souligner la 35e Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes que le Point d’appui organisera le rassemblement du 16 septembre de midi à 13 heures.

«Le thème provincial de cette année est #Onvouscroit, a fait savoir l’intervenante communautaire Renée-Maude Robin. Par ce rassemblement, nous voulons que la population démontre son soutien aux femmes qui sont victimes d’agressions.»

En plus de faire part de solidarité envers les femmes victimes d’agression à caractère sexuelle, le Point d’appui veut également profiter de l’occasion pour démontrer leur solidarité envers les femmes autochtones. «Le sort des femmes autochtones a fait les manchettes au cours des derniers mois, a rappelé Mme Robin. Nous croyons que le rassemblement est le moment idéal pour démontrer notre appui.»

Rénée-Maude Robin invite la population à se présenter en grand nombre au rassemblement du 16 septembre. «En étant présente, chaque personne dénonce les agresseurs et soutient les victimes, a-t-elle indiqué. Il faut se lever contre toutes formes de violence.»

L’épreuve de la dénonciation

Le thème #Onvouscroit rappelle à quel point il peut être difficile pour une victime de dénoncer son agresseur. «Selon les données de la CALACS, 50% des victimes attendent plus de 13 ans avant de demander de l’aide en raison de la honte, de la peur et de la culpabilité, a souligné Mme Robin. Il est important de sensibiliser la population au courage que cela prend aux victimes pour oser briser le silence.»

D’ailleurs, un guide sur les 12 attitudes aidantes pour offrir du soutien aux victimes a été élaboré. «Parmi ces attitudes, mentionnons l’importance de croire la personne qui se confie à vous et la déculpabiliser», a précisé Mme Robin. L’ensemble des attitudes aidantes se trouve sur le site internet de l’organisme.