La Casa Cubaquoise: un peu de chez nous à Cuba

Marc-André Gemme marc-andre.gemme@tc.tc
Publié le 25 décembre 2016

Suite au décès de Fidel Castro, la propriétaire a repeint la maison en bleu.

©Photo gracieuseté – Casa Cubaquoise

La Lasarroise Nancy Morin et son conjoint cubain Diurbis ont ouvert une auberge typiquement québécoise, en plein cœur de l’île de Cuba.

L’idée est partie d’un voyage à Cuba qui a changé la vie de Nancy Morin. «Il y a environ cinq ans, je suis allée seule à Cuba, je me suis fait des amis qui m’ont présenté leurs amis, a-t-elle raconté. C'est là que j’ai rencontré mon conjoint, qui était au départ un ami.»

À l’origine, elle avait comme objectif d’acheter une petite maison à Cuba pour y avoir un pied à terre. «Dans le temps, je travaillais 60 heures par semaine, alors à chaque mois ou deux, je devais aller me ressourcer», a ajouté Mme Morin.

Après avoir visité de nombreuses maisons, elle a eu un coup de cœur pour celle qui allait devenir la Casa Cubaquoise.

«Je voyais le potentiel de m’en aller vivre là-bas, mais pour moi, l’idée de ne rien faire dans la vie ne marche pas alors j’ai décidé de partir une entreprise là-bas avec mon conjoint», a-t-elle affirmé.

Problème de résidence

N’étant pas résidente cubaine, Nancy Morin ne pouvait rien acheter à son nom sur l’île. Elle a donc tout mis au nom de son conjoint. «On entend souvent des histoires d’horreur et je sais que j’aurais pu me faire avoir, mais j’ai pris le risque», a-t-elle souligné.

Mais les choses se sont bien passées et Mme Morin a obtenu sa résidence cubaine. Une fois résidente, le transfert de titre a pu être fait et l’immeuble principal a été mis à son nom.

Excursions

Située en plein centre de l’île de Cuba, la Casa Cubaquoise est située dans la ville de Ciego De Avila.

Plutôt que d’offrir des forfaits à la semaine et d’essayer de faire concurrence aux grands hôtels situés sur le bord de la plage, Nancy Morin propose plutôt de venir passer une nuit en excursion chez elle. Les gens qui visiteront Cayo Coco pourront donc réserver une nuit à l’auberge afin de retrouver, le temps d’une journée, le confort du Québec.

Les cuisiniers de la place ont appris à faire des plats québécois et Mme Morin ramène épices et condiments de chez nous lorsqu’elle se rend à Cuba. «La nourriture à Cuba est réputée pour être désastreuse, c’est parce qu’ils n’ont pas d’épices, a expliqué Nancy Morin. Moi j’amène du pesto, mon sel d’ail, ma sauce à poutine, etc. J’arrive là-bas avec une valise pleine de nourriture et puisque je suis résidente permanente je n’ai pas de problèmes aux douanes.»

Outre les chambres, la Casa offre un service de restauration ainsi que des forfaits pour organiser des mariages.

Facile d’accès de l’Abitibi-Témiscamingue

La grande majorité des agences de voyages de la région ont été mises au courant de l’existence de la Casa Cubaquoise. Vous pouvez donc réserver votre séjour ici-même. Il est également possible de réserver vous-même par Internet ou par téléphone. De plus, des vols en direction de Cayo Coco partent déjà de l’aéroport de Val-d’Or.