Actualités

Mélanie Paquin tentera de ramener la couronne 0

Piel Côté

Mélanie Paquin, originaire de l'Abitibi-Ouest, tentera de ramener la couronne du Miss Piel Dorada 2010 alors qu'elle s'envolera pour Mexico du 24 mars au 4 avril.

Pour un baptême du sud, c'en sera tout un ! La jeune femme originaire de Normétal, effectuera son premier voyage hors-pays et ce sera dans le cadre du concours Miss Piel Dorada. «Juste l'idée de prendre l'avion m'excite déjà», a-t-elle avoué.

Au total, c'est 10 jours de compétitions que devra faire la résidente de Gatineau. «Ça va être un beau défi de représenter le Canada», a tout d'abord raconté Mme Paquin avant d'exprimer sa seule crainte.

«La langue me fait peur un peu, a-t-elle précisé. Au Canada je pouvais communiquer avec chacune des participantes, là ça va peut-être un peu plus difficile.»

Elle souligne cependant qu'elle se lance dans l'inconnu. Si elle connaissait le fonctionnement de Miss Canada, celui de Miss Piel Dorada 2010 sera probablement différent, estime-t-elle.

Appuyée par ses employeurs

Agente de probation à Gatineau, Mélanie Paquin remercie ses patrons de leur support. Même s'ils n'ont pas vraiment le choix de lui accorder ce congé, elle rappelle que ses employeurs «m'ont toujours supporté depuis que je suis dans cette histoire là», De son côté, quand les gens lui en parlent au boulot, elle dit être capable de faire la différence entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Malgré tout, elle espère mettre la main sur le fameux titre. «Mais ça serait toutefois un plus, prévient-elle. J'ai eu ce que je voulais être avec Miss Canada. Advienne que pourra, je veux seulement profiter de l'expérience sans me mettre trop de pression», a-t-elle sagement commenté.

Le processus recommence

Pendant que les anciennes gagnantes se retrouveront au Mexique, de nouvelles candidates y rêveront à Rouyn-Noranda le 14 mars, alors qu'auront lieu les premières rencontres pour Miss Canada 2011. Le directeur de la tournée de Miss Canada, Jean-Sébastien Béland, espère y voir une centaine de participantes. «Cela ne s'appuie pas seulement sur la beauté, a-t-il avertit. Le charisme et la photogénie seront pris en compte également.» Les demoiselles qui voudront bien tenter leur chance devront répondre à des questions tout en étant évaluer sur leur personnalité.

Elles sont conviées au cégep de Rouyn-Noranda le 14 mars.